• Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

Archives pour janvier 2009

Comment devenir un bon pigeon…

alice.png

Etant moi même un pigeon de premier ordre, laissez moi vous apprendre à devenir ou à reconnaitre un pigeon. Je tiens à préciser que je me base sur mes expériences personnelles.

 1. Un pigeon est quelqu’un qui s’excuse systématiquement, même si il n’est pas en faute. Exemple : quelqu’un le bouscule, il s’excuse de ne pas avoir fait « attention ». Sachez aussi, qu’il s’excusera si quelqu’un le double dans une file d’attente, ou lui coupera une priorité en voiture. C’est dans les gènes du pigeon de s’excuser de vivre.

2. Un pigeon ne dit jamais non. Exemple : Tu veux bien bien passer me chercher un café, prendre mon ensemble au pressing et poster ça pour moi pendant ta pause? Le pigeon dira oui, sachez même que si il arrive avec un café tiède et que la personne l’engueule il ne saura bafouiller qu’un « désolé ». (se référer à la règle n°1).

3. Un pigeon est gentil par nature, il lui est impossible de décevoir ou faire du mal à tout être vivant qui l’entoure. Exemple : Il promène le teckel de sa voisine alors que d’une il est allergique au poils de chien et de deux ce dernier ne cesse de le mordre.  -Voisine : Alors cette promenade?

-Pigeon : très bien, il ne m’a mordu que 6 fois aujourd’hui et je commence à m’habituer aux plaques rouges. (sourire fière, puis baisse la tête et ajoute) Désolé. 

Très important le désolé ici, car il n’a aucune raison de s’excuser, or pour le pigeon la franchise est quelque chose qui pourrait faire du mal à  la voisine, aussi il s’excuse.

4. Un pigeon se dévalorise systématiquement. Pour lui la vie d’un scarabée est bien plus passionnante pour le monde entier que la sienne. Aussi, il ne parle que très peu de lui de peur d’ennuyer les gens avec des « stupidités » et que de toutes façons il n’a rien d’intéressant à dire. C’est une personne qui se considère comme inutile, stupide, inintéressante et indigne de fouler le sol de la Terre. 

5. Un pigeon est très naïf, il a beau détester sa vie de pigeon, savoir que les gens sont des êtres parfois cruels, il n’arrive pas à être rancunier. Aussi il prêtera toujours main forte aux autres même si ces « autres » l’ont ridiculisé à plusieurs reprise. 

6. Un pigeon est toujours poli, l’on peut lui crier dessus, l’insulter ou le frapper, le pigeon n’oubliera jamais le B.A-ba de la politesse : bonjour, merci, s’il vous plait, au revoir et le fameux désolé.

 

Mon quotidien…

ange1149755603.jpg

 

J’ai un peu repris du poil de la bête si on peut dire, je me suis remise à faire du vélo. C’est surement anodin pour vous, mais pour moi c’est une grande bouffée d’air frais. J’essaie d’en faire tous les jours, histoire de m’aérer un peu. Trainer ma carcasse sur un vélo ne fût pas aisé, et faire avancer ce dit vélo avec la force de mes jambes encore moins. Mon corps est une véritable guimauve, tout est mou, pourquoi j’utilise le mot « carcasse » alors? Vous avez déjà imaginé une carcasse marcher? Eh bien c’est tout à fait moi. J’ai lu les 3 premiers tomes de Stephenie Meyer (twilight), je me suis arrêtée car Bella fait vraiment n’importe quoi… Enfin passons, je me suis remise à l’Anglais j’ai trouvé un site sympa qui va me permettre de reprendre tout de A à Z. Tant mieux car je suis un vrai blaireau en langue, un peu de base ne me fera pas de mal! C’est bientôt la St Valentin, aussi je vais partir en quête du cadeau de darling cette aprem. J’irais peut être au ciné toute seule ce Week-end, enfin si j’ai le gout, et vue que je n’ai le gout à pas grand chose… C’est incroyable comme la déprime revient vite? Ou alors je n’ai pas assez de souffle pour la chasser au loin ou de volonté pour qu’elle ne revienne pas s’installer, je sais pas. Je dors beaucoup en ce moment, une perte de temps incroyable et pourtant mon seul réconfort dans ce monde : me glisser dans les draps et laisser vagabonder mon ésprit. J’en ai assez, j’aimerais tellement être quelqu’un d’autre…

Prise de conscience ou divagation?

zedh8jf6.jpg

J’ai bientôt un quart de siècle, j’ai un peu de mal à le digérer et voici que mon grand-père en rajoute une couche « encore 25 et tu en as 50, et as tu trouvé que ces 25 années sont passées doucement? Tu vois j’en ai 85, je peux te garantir que je ne pensais pas que ça passait si vite ». Certaines personnes que je croise sont plus âgées et d’autre plus jeune, si on suit l’ordre des chose je devrais disparaître avant ces derniers, je n’éprouve pas de jalousie, j’éprouve seulement de la tristesse pour eux. Quand je vois mon petit cousin de 9 ans, je me dis qu’il ne sait pas encore, non il n’a pas encore réalisé qu’un jour la plupart des gens qui sont autour de lui vont disparaître… petit à petit c’est lui qui va partir laissant peut-être une descendance comme le veut la coutume.

C’est à cet instant que je me suis rendue compte comme l’homme est égoïste. Tous les membres de ma famille veulent ou ont eu des enfants, moi je n’en veux pas. Pourquoi en faire alors que beaucoup ne mangent pas à leur faim, que l’avenir devient de plus en plus incertain et que d’autre attendent une famille? Et là, une seule réponse de la part de tout le monde : »ce n’est pas pareil, ce ne sont pas les tiens ». Quel égoïsme suprême. Faire un enfant et l’acte le plus égoïste qui soit, décider de donner la vie, ne sachant pas si tu vas mourir demain écrasé, ne sachant pas si tu pourras subvenir à ses besoins, ne sachant pas comment sera tes réactions si il ne tourne pas comme tu l’aurais voulu. Tu joues à la roulette russe avec une vie qui n’a pas demandé à voir le jour.

Tout ça pourquoi? Pour laisser une trace de ta minable existence? Oui, parce que notre existence est totalement minable, si tu veux laisser une trace de toi réalise quelque chose : chanson, livre, exploit sportif, quelque chose qui marque et qui soit noté dans les livres d’histoire, mais faire des enfants, c’est d’un ridicule…. Est ce que tu penses à ton arrière, arrière, arrière grand-père? As tu quelque chose lui appartenant? Sais tu à quoi il ressemblait, comment il vivait? Non, tu penses des fois à tes ancêtres en te disant que si il n’aurait pas été là tu n’y serais pas aussi, mais point barre. Pour certains c’est ça de « laisser une trace » une descendance. Et tout ceux qui meurt en cours de route, qui ont une vie tellement merdique qu’ils ont envie de se flinguer ne sont que des dommages collatéraux.

Oui, je suis peut-être complètement folle ou à côté de la plaque, mais une chose est sûre je ne pourrais pas accepter de donner la vie en connaissant le monde dans lequel nous vivons… Pourri par l’argent, le pouvoir, la drogue. Ce n’est pas un monde que je veux lui faire connaitre, rien nous dit que dans 10 ans il n’y aura pas une guerre, alors si je peux épargner toutes douleurs inutiles, je prend, et si pour ça je ne dois pas perpétuer ma lignée et bien soit. 

Facebook again…

0806270151273835713.gif

Je me suis mise à Facebook de manière un peu plus sérieuse on va dire. Je suis étonnée que certaines personnes et connaissances du collège m’ai ajouté O_o. Pour être franche, certains m’ont ajouté et voilà pas un mot depuis. Je ne vois pas trop l’intérêt dans ce cas… Il est vrai que je n’ai pas vraiment fait le premier pas, m’enfin bon je sais pas, si on ajoute quelqu’un dans sa « liste d’ami » c’est qu’on veut lui parler non? Il faut croire que non, ça doit juste être pour le plaisir d’avoir XXX amis.

Il y a aussi ceux qui prennent un malin plaisir à comparer leur réussite avec à la tienne. Vue que j’ai raté ma vie, que non je ne suis pas mariée, non  je n’ai pas d’enfant, non je n’ai pas d’appart, non ma dernière déstination de vacances n’était pas le Canada, non je n’ai pas de boulot, non je n’ai pas gagné au loto, non je ne fais pas de sorti entre copine, non je n’ai pas des dizaines de photo qui exhibent une vie sociable mouvementé… Je n’ai rien, à part mon physique qui n’est pas beau, mais pas moche non plus, juste banal, pareil depuis que j’ai 14 ans. Aussi la seule chose que je peux « exhiber » et dont je peux être « fière » si on peut dire ça, même si je vois pas vraiment de quoi on peut être fière, c’est que non je n’ai pas pris 15kg depuis le collège, d’ailleurs je peux entrer dans mes fringues de l’époque, non mon visage n’a pas été deformé par l’acné, non mon horrible appareil dentaire n’a pas laissé d’autres sequelles que des dents allignées.

C’est mesquin, vil et puèrile je sais, mais quand je les vois avec leur : trop cool cette année au State, j’ai enfin eu mon augmentation, soirée d’anniversaire enorme… et qu’elle me demande « et toi alors, tu deviens quoi? » et que je leur réponds la triste verité, la seule chose qu’elles me répondent c’est « oh, c’est vraiment pas de chance, enfin quand tu passeras par Strasbourg, fait nous signe » et qu’elle ne me parle plus du tout même en leur répondant et tout, j’ai compris le message. Aussi, je déprime, rejetée par ma non réussite sociale.

Je me sens moins nulle quand je vois que truc a un double menton maintenant, alors qu’avant c’était un véritable canon, que bidule a au moins pris 10kg et que trucmuche a l’air toujours aussi niaise… Aussi, ma ptite fierté c’est que non je ne me crève pas à faire du sport, que oui je mange encore au Macdo et que je ne peux passer une journée sans chocolat! Et là, je vois leurs rires jaunes et leurs « tu devrais grandir, Macdo c’est pour les jeunes, c’est bien trop calorique! ». Mouarf mouarf, et alors? Je m’en fou, même si je ressemble plus à une guimauve (tout en graisse) qu’a un carambar (tout en muscle), la seule chose qui change dans ma silhouette c’est la texture, alors en photo elles ne peuvent pas voir qu’a la place des muscles de ma jeunesse, la graisse et la céllulite c’est imposé :D . Pi moi, mon corps il a pigé que oui, si il veut changer tout en graisse il peut mais qu’il a pas interêt à grossir en volume!!!!!

Bref, c’est pas jolie, jolie, mais il faut croire que nous les femmes sommes nées pour nous affronter, se mettrent des batons dans les roues, et se poignarder dans le dos…. Se que j’aurais aimé naître homme! Pas de tout ça, pas de blague idiote si tu n’es pas marié, si tu es celibataire, si tu n’as pas de boulot, si tu n’as pas d’enfants et si tu as pris de la bedaine! 

Suis je vraiment horrible de pensez tout ça? Je suppose que oui, se que j’aimerais être indifférente au critique et au gens…

Gentille fille…

2k2euxlj.gif
Je n’ai pas toujours été une « gentille fille » dans le sens à obéir à ses parents sans que ces derniers doivent se répéter. J’ai fait ma crise d’ado assez jeune (5 à 11 ans). Il était donc aisé de me « mater », et puis les choses que l’on peut faire afin de se rebeller sont assez limité! Cependant, vue que je tenais tête à ma mère de manière acharnée, du haut de mes trois pommes, j’ai dû me coltiner une psy spécialisé dans les rapports familiaux afin d’essayer de trouver un terrain d’entente avec ma mère, que je considérais comme une ennemie. Elle était nulle cette psy et si facile à manipuler, je disais n’importe quoi elle disait amen et « grondait » ma mère. J’en avais assez de la voir, aussi ma mère m’a dit que si je me calmais on irait pu. Il faut croire que je me suis calmée parce qu’on y a plus jamais mis les pieds…

Par contre, après mes 11 ans, je me suis assagie. Biensur je ne disais pas oui à tout se que l’on me disait de faire, mais je n’ai causé aucun soucis à ma mère avec des problèmes « d’ado ». Je ne sortais pas, jamais, pas besoin de discuter l’heure du couvre feu qui était de 21H30 en semaine et de celui du week-end que je ne connaissais pas car jamais eu besoin de le savoir O_o. D’ailleurs, je me couchais bien avant l’heure de ce dernier, rare étaient les fois où je me couchais tard (22h30 XD) pour voir un film. Mes notes n’étaient pas excellentes, mais moyennes, je ne séchais jamais, les rares fois où je l’ai fait je lui disais : « j’ai pas envie d’y aller, ça dérange si je reste à la maison à la place? », vue que c’était rare elle me l’accordait. Je ne dormais jamais chez des amies, j’en invitais pas non plus, je n’allais jamais en ville le mercredi aprem, ni le samedi, ni le dimanche. Pas de ciné, pas de repas sympa en ville avec des amies, rien. Je n’avais pas de petit ami, d’ailleurs je n’en voulais pas, en tout cas pas de ceux que je côtoyais tous les jours.

Une vie de nonne si on puis dire. Si je n’étais pas en cours, j’étais dans ma chambre à la maison. Je n’en sortais jamais, sauf pour manger, me doucher et en désespoir de cause demander de l’aide pour un exercice que je ne comprenais pas. Elle n’a jamais eu une plainte d’un prof, j’étais l’élève « modèle », sage, sérieuse, faisais mes devoirs, disciplinée et polie. Aucune retenu, aucun avertissement, aucune heure de colle. Je l’aidais dans les tâches ménagères, mais seulement quand ça me « prenait », le plus souvent c’est quand elle s’absentait pour des conseils et autres, alors je rangeais comme une malade pour lui faire la « surprise ». Je ne souriais jamais, enfin, il était très difficile de me faire rire, c’était d’ailleurs un challenge à l’école de réussir à me faire « sourire ». Par contre je faisais rire au éclat ma mère avec ma façon de raconter les choses selon elle. Je l’aidais à faire ses courses interminables, je lui racontais tout, j’avais rien à cacher et puis elle était heureuse de savoir se que je faisais.

Une vie parfaitement morne et désolante, enfin selon mes proches, car moi je ne m’ennuyais jamais. D’ailleurs à partir de mes 15 ans elle a tiré un signal d’alerte. Elle me disait que j’étais « anormale ». Selon elle, c’était inconcevable de rester prostré comme ça sans sortir ni rien, que j’allais finir par regretter plus tard d’avoir laissé filer ma jeunesse, que j’allais me suicider. Elle m’appelait « la fille de la tourelle », car j’étais toujours enfermée dans ma chambre, après « la fille sourire » que j’ai eu le droit pendant ma crise d’ado parce que je souriais jamais, c’était pas vraiment agréable. Elle clamait à qui voulait l’entendre qu’elle avait une fille « bizarre » qui ne sortait jamais, que c’était vraiment pas normal, que j’étais plus ou moins une erreur de la nature doté d’une tare inconnue. Elle me força donc à sortir, à inviter des amies, faire du shopping avec ces dernières, mais rien. Je ne bougeais pas, à quoi bon me forcer de faire semblant que toutes ses activités m’intéressaient? Franchement, bouger ma carcasse dans ce monde ignoble ne m’a jamais intéressé, je préfère de loin passer mon temps à faire vivre mon esprit dans mes mondes inventés. Oui, dit comme ça il faudrait m’enfermer, pourtant je ne vois pas pourquoi les gens en font tout un fromage, je ne fais de mal à personne, des milliers de personnes ne vivent qu’au travers de jeu en ligne, alors j’ai bien le droit de vivre dans des contes de fée que je me suis crée, non?

Je ne me vante pas d’être meilleure ou plus intelligente que vous, c’est juste que j’avais choisi ma voie et je ne comprenais pas pourquoi on souhaitait m’en faire changer?  Me voici, maintenant bien avancé, je ne sais plus quoi faire, si je dois enfin de compte faire comme tout le monde, essayer d’avoir une pseudo vie sociable : des amies, des activités, des projets, des destinations de vacances, ou bien continuer à faire se que j’ai toujours fait : observer les autres et vivre ma vie dans mon jardin secret… Je ne sais plus à force de m’entendre dire que je suis bizarre et anormale…

Anpe…

00fa000000078381.jpg

Je sais vous allez me dire qu’ils s’en prennent déjà plein la tête, que ce n’est pas un boulot facile, ils sont les premières lignes, etc… Cependant, il faut arrêter de se voiler la face! J’ai eu besoin d’eux 3 fois en 6 ans, la première fois fût lorsque à la fin de ma première année de fac, toutes les écoles pour lesquelles j’ai postulé dans un BTS m’ont refoulé, n’ayant pas les moyens de refaire une année de fac juste pour le « plaisir », je me suis donc tournée vers l’ANPE afin d’être assuré sociale et de m’aider à trouver du boulot. Bien évidemment, une fille qui a raté sa scolarité, ils en ont rien à faire et te disent même de retourner en cours afin de déguerpir le planché! Comme je ne pouvais y retourner, j’ai donc encoyé des CV/ lettre de motivation un peu partout, ne sachant même pas comment m’y prendre pour en faire une! Alors quand même, après des RDV de « suivi » où ils ne regardaient même pas les lettres de refus de mes CV envoyés (ben oui, je touchais rien, alors inutil de me traquer!) ils ont dénié m’envoyer à la mission locale. J’y suis donc allée, malheureusement, une fille avec juste le BAC c’était assez léger et la jeune femme qui m’avait reçu m’a dit qu’elle avait en majeure partie des boulots pour BAC +2. J’ai donc galéré comme ça un moment, puis un ami de mon père m’a trouvé du boulot. 

La deuxième fois où j’ai eu besoin d’eux ce fut après la fermeture de ma boutique, là une fois de plus si j’aurais compté sur eux je serais morte de faim. J’ai envoyé des dizaines de lettre en candidature spontané et on m’a répondu!

La troisième fois, autrement dit  en ce moment, l’ANPE m’a envoyé vers l’ACFAL après avoir exprimé mon envie de faire une formation. J’ai donc patienté un mois avant ce RDV pour me rendre compte le jour J que ce n’était pas un organisme de formation, mais une association qui vous aidez dans les demarches de retour à l’emploi. J’ai donc refusé de suivre cette « formation » en expliquant mes raisons auprès de l’ACFAL, cette dernière me conseilla de vite me rendre à l’ANPE est d’éxpliquer de vive voie afin d’éviter une radiation. Je me suis donc rendue dans leur locaux le 20 octobre 2008 et je me suis éxpliquée, on me demanda de faire une lettre, se que je fis le jour même et deposa dans la boîte au lettre le lendemain. Je stipulais dans cette lettre que je souhaitais un RDV afin de monter un projet de formation le plus rapidement possible. J’ai été convoqué le 8 décembre (pas pressé à l’anpe), je tiens à préciser que je suis allée les voir 3 fois entre temps. Le 8 je me présente et on me refoule pretextant une erreure d’ordi et que je ne pourrais être reçue, j’encaisse en demandant si je n’allais pas avoir de problème, on me certifia que non et que d’ici peu j’allais recevoir une lettre avec une nouvelle convocation. J’ai effecitvement recçu une lettre une semaine après, mais pour me prevenir de ma radiation imminente vue que je ne m’étais pas « presenté » lors de ma convocation. Folle de rage je suis retournée les voirs, le conseillé c’est fait très petit, je ne hurlais cependant pas, je vous rassure, je parlais seulement d’une voie sèche qui n’incite pas de réplique. Il a réglè le problème, en me présentant des excuses et me certifia que j’allais avoir un RDV d’ici peu. J’ai donc une fois de plus attendu, attente qui n’aboutissait pas aussi je suis retournée les voir. On me signala que mon « échance » était proche et que je n’allais pas tarder à être contacté, avant la fin du mois de Janvier précisa -t-elle devant mon scéptisme. Et nous voici fin Janvier et toujours rien, je me donc re-déplacé pour demander un RDV cette fois. Alors là c’est le ponpon! J’ai donc expliqué au Monsieur les raisons de ma demande de RDV, il me demanda si j’étais sûre que ce boulot embauché, si je m’étais renseignée sur les organismes pouvant faire cette formation, les prix, faire les tests, etc… Franchement c’est se foutre de ma gueule, je ne peux pas faire les tests si je n’ai pas l’aval de l’ANPE. En tel à l’AFPA on m’a dit que si j’étais demandeur d’emploi je devais passer par l’ANPE avant, ensuite sur le « cette emploi ne recrute pas vraiment dans notre région » j’avais envie de lui balancer un « vraiment? alors pourquoi sur le site Anpe.fr dans les metiers qui embauchent en rhone-alpes il y est marqué? ». Soit il me prenne pour un pigeon, soit ils mettent n’importe quoi sur leur site!!! Cependant, il a marqué ma demande de RDV, en me stipulant qu’ils étaient submérgé de travail en ce moment et blabla, j’aurais du lui répondre, je ne vais pas vous plaindre vous en avez du travail vous! et bien payé en plus, un agent de l’anpe se faite entre 1400 et 1600€ brut par mois pour un débutant… Alors qu’on cesse de me prendre pour une conne. Je poireaute depuis fin Octobre pour un RDV, mais c’est quoi ça???? heureusement qu’ils sont censés être là pour nous épauler, parce que sinon qu’est ce que ça serait!!!!

Froussarde…

1144623527169uj8copia.png

Depuis que j’ai l’âge de comprendre les »choses de la vie », je suis une véritable froussarde! Il faut dire qu’on en entend tellement à la télé, qu’on m’a tellement rabâché les oreilles avec des : « ne parle pas aux inconnus », « ne prend pas les bonbons qu’ils peuvent t’offrir », « ne les accompagne jamais » etc… que j’avais la frousse d’aller acheter le pain. Je suis d’ailleurs plus ou moins parano, je ne comprends pas que l’on puisse venir me parler sans une idée dernière la tête, que les gens puissent réellement être intéressé par se que je dis, qu’une voiture qui suit le même itinéraire que moi ne peut que me suivre moi, qu’une voiture qui ralentie pas loin de moi veut me kidnapper… Du coup, il m’est super difficile de sortir sans avoir peur! Du coup j’ai mes trucs pour me sentir plus en sécurité, comme marcher super vite dans les rues plus ou moins vide et ralentir dans les zones de monde (comme ça si le gars me double, il ne me suivait pas), marcher des que je peux avec le soleil dans le dos, ainsi je vois les ombres, et toutes personnes qui s’approchent de trop prèt je fais volte face, etc… Oui, je crains. Cependant, le monde n’est pas rassurant, personne n’est à l’abri! Des personnes ont des chiens, alors j’ai bien le droit d’avoir trois petit trucs parano pour me sentir plus en sécurité, non?

Par contre, lorsque je suis avec mes soeurs, c’est diffèrent, je pourrais bouffer le monde afin de les protéger, que moi j’y passe pas grave, mais pas elles! Oui, je suis très protectrices avec elles, un peu trop d’ailleurs… N’empêche, je regarde jamais les infos et lis que très rarement le journal… Quand je vois que les gens se font agresser chez eux, ça me fait hyper stresser! On vit dans un monde de fou, je vous assure. Je peux pas faire un truc sans me demander si je n’ai pas un « risque ». Aussi, je m’intérdis plein de truc! Oui, je crains, c’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle j’adore et je tome limite amoureuse des femmes « fortes ». Je pourrais jamais faire autre chose que hurler si il m’arriverait quelque chose xD


12345

Bienvenue sur mon Blog

Bienvenue sur mon Blog

Qui suis-je…

Forsaken, un nom de blog transparent. Je suis abandonnée, délaissée, pas de ma famille, ni de mes quelques amis, mais de moi même. Lâchée en pleine nature il y a 3 ans, d'où ma prise de conscience, j'essaie de bâtir ma vie sur des bases peu solide, après une adolescence mal gérée. C'est un combat quotidien entre moi et moi. Je ne me sens ni bien, ni mal, je suis juste un être qui erre dans la vie à essayer de trouver sa place. Vie ratée et enfant non glorieux de ma famille, j'essaie d'avancer et faire du mieux que je peux… Envie de liberté, de bonheur, d'aventure, envie d'être bien et de m'aimer tout simplement…

Sondage

Votre élément preferé?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
  • Album : New-York
    <b>01.jpg</b> <br />

Merci pour vos commentaires

Merci pour vos commentaires

janvier 2009
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

sarahd2 |
Neuf mois et plus |
Bagheera, une amie qui vous... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hey iris_
| j'arrête demain
| Lubna :Oui a la différence ...